Adopte Un Coach | Avez-vous besoin d’un coach ?
601
post-template-default,single,single-post,postid-601,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-14.4,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Avez-vous besoin d’un coach ?

Print Friendly, PDF & Email

Avez-vous besoin d’un coach ?
10 questions pour le savoir

Votre métier évolue sans cesse.
En permanence vous devez vous adapter, à une nouvelle concurrence, à l’évolution de la demande de soins, à l’augmentation de l’exigence des patients, à l’hostilité d’une société qui vous considère comme des nantis.
C’est à la fois stimulant, passionnant mais aussi difficile ou déstabilisant.
Quand les questions ne trouvent plus de réponses, quand le découragement guette, il est temps de faire appel à… un regard extérieur bienveillant.
Vous vous demandez si vous avez besoin d’un coach ? Faites mon petit jeu test.

Les questions

1- Le dernier coup de peinture sur les murs de votre cabinet remonte à ?

A- Moins de 2 ans
B- Moins de 10 ans
C- Je ne sais plus

2- En arrivant le matin :

A- Vous saluez votre équipe et faites un point rapide sur le déroulement de la journée à venir.
B- Vous saluez votre équipe en grommelant parce qu’une fois encore les turbines ne sont pas graissées et l’ordinateur n’a pas été allumé.
C- Vous ne saluez personne, vous travaillez seul(e). C’est bien plus simple et ça coûte moins cher.

3- En partant le soir :

A- Vous terminez vos plans de traitement, jetez un coup d’œil à la journée du lendemain et claquez la porte.
B- Vous vérifiez que le stérilisateur est en marche, vous graissez les turbines (comme ça au moins ça sera fait !) et fermez la porte à clefs, vous êtes le dernier à partir.
C- Vous lancez la stérilisation, préparez la prothèse pour le coursier et jetez les vieilles revues de la salle d’attente (la femme de ménage ne le fait jamais, et puis il est tellement tard que vous n’êtes plus pressé(e), de toute façon votre famille ne vous a pas attendu(e) pour dîner)

4- Vos dernières vacances :

A- A l’île Maurice. Vous en rêviez et vous n’avez pas été déçu(e).
B- A Camaret comme chaque année. Là-bas au moins, vous vous reposez.
C- A Saint-Etienne, chez votre cousin qui avait bien besoin de vous pour son déménagement en province.

5- Votre patientèle est :

A- A votre image
B- A l’image du quartier
C- A l’image de ce que l’ensemble de la profession en dit : « De plus en plus exigeante »

6- Un patient difficile, c’est :

A- Un patient qui ne respecte pas les règles du cabinet
B- Un patient indécis
C- Un patient qu’il faut mettre à la porte

7- Pendant vos vacances, vous lisez :

A- Des traités d’histoire de l’art, ça vous passionne
B- Des policiers, ça vous vide la tête
C- La revue « Paro-implanto », le reste de l’année vous n’avez pas le temps

8- Le stress, c’est :

A- Un état que vous combattez quotidiennement avec succès
B- Une composante inévitable de votre métier que vous subissez quotidiennement
C- Des histoires à la mode

9- Un centre de dentaire low-cost vient de s’ouvrir à coté de chez vous :

A- Vous leur rendez visite et signalez aux secrétaires que vous consultez le samedi matin et donc qu’elles peuvent vous adresser les urgences du vendredi soir.
B- Vous envoyez votre assistante faire un détartrage fictif et devant les tarifs pratiqués, vous décidez de baisser les vôtres.
C- Vous ne décolérez pas et vous dites tout le mal que vous pouvez d’eux à vos patients.

10- Un coach, c’est :

A- Un professionnel compétent dans son domaine
B- Ça dépend, il y en a des bons et il y en a beaucoup de mauvais
C- Un pique-assiette

Les réponses

Une majorité de A

Vous avez trouvé l’équilibre

Vous aimez ce métier et il vous le rend bien !
Votre travail vous apporte beaucoup mais n’est pas votre seul centre d’intérêt.
Avec ou sans coach vous êtes arrivés à un bel équilibre.
N’hésitez pas à « Adopter un coach » si un problème survient.

Mais vous n’hésiterez pas, parce que, d’instinct vous vous tournez vers les solutions.

Une majorité de B

Consacrez-vous du temps…

Vous aimez ce métier mais parfois il vous épuise.
Votre travail occupe une place très importante dans votre vie et vous avez du mal à vous distraire de votre cabinet.
Vous savez ce qui ne va pas mais vous manquez de temps, d’énergie et de disponibilité pour faire changer les choses.

Ne dites plus « on en reparlera demain » : Adoptez un coach !

Une majorité de C

Le temps du changement ?

Vous aimez ce métier mais vous n’aimez pas l’évolution qu’il subit.
Vous résistez avec brio aux changements et aux mutations, cela vous demande beaucoup d’énergie mais vous en avez à revendre !

Si vous avez un jour envie de baisser les armes, ce sera le bon moment pour « Adopter un coach »

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir chaque mois des conseils personnalisés.

Si vous souhaitez aller plus loin et vous dépasser dans votre activité, n’hésitez pas à m’envoyer un message (1ère heure de coaching téléphonique offerte)



Call Now Button